Charlotte
Je teste pour vous l’enceinte Bluetooth sans fil de Telefunken
Par Charlotte, le 29 novembre 2012 à 14:41 dans la catégorie J'ai testé pour vous
Follow Me on Pinterest

D’abord, il y a eu les téléphones sans fil. Ensuite sont arrivés les ordinateurs sans fil. On croyait la révolution révolue, mais non ! Car maintenant, ce sont des enceintes sans fil auxquelles on dit : welcome ! Fonctionnant par le biais du bluetooth, ces bijoux musicaux signés Telefunken peuvent se vanter d’être des enfants du siècle… comme nous. Alors vite, voici 3 bonnes raisons de s’en offrir une.

1. Elle est maxi design

Il y a un demi siècle, Arne Jacobsen s’inspirait de la forme des œufs pour concevoir le cultissime fauteuil « Egg ». Un fil conducteur repris maintes fois par des designers, mais jamais en matière d’électroménager ! Un bon point pour l’enceinte Telefunken se démarquant immédiatement par son esthétique insolite, épurée et 100 % chic. Car oui, le format « œuf », entre rondeur ovale et blancheur immaculée, a définitivement tout pour donner une nouvelle dimension au look strict, noir et rectangulaire des enceintes classiques ! Même les deux mini enceintes et le contrôle du volume (voir l’image ci-dessous) jouent le jeu avec un style hyper design, tout rond et total white. Ou quand l’appareil numéroté « BS700 » se la joue 007 !

2. Elle est facile à transporter

Légère, petite et hyper compacte (comme le démontre cette photographie prise à son insu), l’enceinte Telefunken semble vraiment n’avoir rien en commun avec les modèles d’enceintes traditionnels, costauds et difficiles à déplacer. Vous l’avez compris, la nomade attitude et la discrétion sont deux de ses principaux atouts. Après tout, une enceinte que l’on emmène en balade où bon nous semble (du salon à la chambre, de la cuisine à la salle de bains, ou en vacances) ça fait rêver !

3. … et elle est sans fils !!!

Jamais 2 sans 3. Surtout quand on garde le meilleur pour la fin ! Car s’il y a bien une chose à retenir concernant ces enceintes dernière génération, c’est qu’elles diffusent la musique grâce à la technologie Bluetooth. Pour y parvenir, c’est très simple. Il suffit d’appairer les enceintes avec le mp3 (ou téléphone) en question en activant la fonction Bluetooth de ce dernier, en activant la recherche de périphériques Bluetooth, en choisissant « BS700 » sur la liste (ou en entrant le code « 0000 » par défaut) et en lançant enfin la lecture d’une playlist. Celle-ci va retentir au travers des deux petites enceintes de 10 Watts et de l’unité principale de 25 Watts. Une seule règle à retenir : cette fonction vaut pour un périphérique de 10 m maximum. En dehors de cette portée, le mp3 ou téléphone se déconnecte automatiquement. Mais on a envie de dire que 10 mètres, ça devrait largement suffire pour lancer sa musique sans être collé à l’appareil !

Quelques infos en bonus

Si nécessaire, elle marche aussi avec un câble audio

Même si elle se passe brillamment de fils, la Telefunken BS007 a quand même prévu deux entrées audio auxiliaires pour que l’on puisse y brancher un périphérique extérieur à l’aide d’un câble audio.

Coup de coeur pour son contrôle de volume lumineux !

Quand la technologie est à l’honneur, elle l’est dans tous les sens du terme ! La preuve avec la commande du volume, dont la forme globuleuse et la faculté lumineuse s’inscrit bel et bien dans la lignée des appareils poussés côté high-tech. Alors, lequel de vous va y résister ?

L’enceinte Bluetooth sans fil de Telefunken, en vente dans les magasins But

Mots-clefs : , ,

 
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

3 commentaires

  1. Et sans parler de la qualité sonore… le coté plastique et léger ne fait habituellement pas bon ménage avec la qualité sonore…mais là…c’est bien charmant comme rendu. Des basses profondes et percutantes comme on peut les aimer lorsque l’on parle d’un caisson de grave et une clarté des aigus grâce aux deux satellites très efficaces.

    Amateur de bon son, voilà un excellent rapport qualité/prix en ces temps un peu plus difficiles.

Laissez votre commentaire

"Ajouter votre image"