fleur
La couette amie publique numéro un
Par Fleur Déco, le 19 janvier 2015 à 16:49 dans la catégorie Déco Pratique
Follow Me on Pinterest

Qu’on soit expert en couette ou non, la couette a détrôné les couvertures. Normal, elle est plus pratique et malgré une évidente légèreté, elle assure une chaleur étonnante. Cela dit, certains aiment sentir son poids sur le corps, d’autres la préfèrent aérienne, sans parler de ceux qui sont pointilleux sur sa matière. Autant de critères à prendre en compte au moment de son achat et pour bien la choisir.

L'indispensable couette couvrante, élégante et légère à la fois (But)

La couette en fibres naturelles ou synthétiques a révolutionné nos lits et nos nuits

Choisir la couette qui vous va

Très moelleuse, très chaude, légère, pas trop, à ras du matelas ou très couvrante…tous les goûts sont permis en matière de couettes. La première des choses est de se préoccuper de sa taille et pour cela vérifier la taille du matelas. Ensuite passez au grammage qui peut varier de 180gr/m2 à 500 gr/m2. Mais n’adoptez pas d’emblée la formule « Plus c’est lourd, plus c’est chaud ». Les frileux doivent surtout regarder les indices de chaleur, indiqués la plupart du temps sur la fiche produit. Sachez aussi qu’il existe des couettes d’été, d’hiver et même des couettes quatre saisons.

Naturel ou synthétique, le garnissage idéal

Duvet, plumes de canard ou d’oie, fibres végétales comme le bambou, soie sont les matières naturelles de garnissage de couettes. Les premières plaisent pour le moelleux qu’elles procurent. Gonflées et chaudes, elles sont cependant plus chères et ne passent pas en machine. Plus chère encore la couette de soie, très saine surtout en cas d’allergies. Mais elles ne sont pas les seules et des couettes en fibres synthétiques ou de bambou peuvent également bénéficier d’un traitement hypoallergénique.

La couette en fibres recyclées

Très appréciée, la couette en fibres recyclées (du polyester) fait des émules. Elle plait à ceux qui refusent le garnissage animal mais veulent retrouver son moelleux. Quant à l’enveloppe de la couette elle est proposée en coton bio, en soie, en bambou, traitée anti acariens et anti bactériens. A regarder de près, son tissage, c’est-à-dire le nombre de fils au cm2. Plus il est serré, plus l’enveloppe est de qualité et plus votre couette durera longtemps. Ce qui la maintiendra également en grande forme : une aération régulière et un lavage à sec (couette naturelle) ou en machine (couette synthétique) une fois par an.

Mots-clefs : ,

 
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Un commentaire

Laissez votre commentaire

"Ajouter votre image"