fleur
Bonne nuit et bon oreiller
Par Fleur Déco, le 3 novembre 2016 à 10:00 dans la catégorie Solution aménagement
Follow Me on Pinterest

Bien dormir implique d’avoir une bonne literie. Le matelas et le sommier sont importants, mais l’oreiller l’est tout autant. Ferme ou moelleux, on le choisit selon ses critères personnels de confort. Mais il faut également se préoccuper de sa fabrication. Parce qu’ils conditionnent un bon sommeil, la nature de la garniture et le tissu de l’enveloppe ne sont pas à prendre à la légère. Quartier maison vous donne quelques pistes pour acheter celui qui vous convient.

La literie But au complet (But)

Tout comme matelas et sommier, les oreillers sont les garants d'un bon sommeil

Les garnitures de remplissage

Le duvet ou la plume ont été les premiers à garnir nos oreillers. On pourrait presque les considérer vintage, si ce n’est que leur fabrication continue. A cette gamme de naturels est venue s’ajouter les synthétiques, moins chers et plus pratiques. Et au fil du temps, ils ont pris la première place au lit. Il faut reconnaître que le latex assure un moelleux incomparable. Pour ce qui est de la mousse, celle qui affiche « à mémoire de forme » s’adapte à votre morphologie. Un plus pour relaxer. Sans oublier un petit nouveau de la literie, l’oreiller à gel thermorégulateur qui restitue la chaleur pendant le sommeil.

Stop aux allergies

L’époque a multiplié les problèmes d’allergie et l’oreiller est évidemment concerné. Ceux qui ne voient que par les plumes trouveront cette garniture naturelle traitée aux huiles essentielles afin d’éviter les risques. Mais essayer le latex évite généralement le problème car il provient de la sève d’hévéa. Quant à la mousse à mémoire de forme, on peut opter pour celle fabriquée à partir d’une base végétale comme le soja. Quoi qu’il en soit, lisez les étiquettes car c’est là que la mention anti-allergie est spécifiée.

La taie d’oreiller idéale

Choisir un oreiller à garniture écologique devient de plus en plus tendance. Une écolo attention qui ne doit pas s’arrêter là. La taie d’oreiller est également concernée. Si vous optez pour le coton, c’est parfait. Et s’il est bio, c’est encore mieux puisque dans ce cas sa production est moins polluante. Le lin, parfaitement adapté à la literie grâce à ses qualités thermorégulatrices, est également une matière à privilégier. D’autant qu’on lui prête également des qualités anti-bactériennes.

 
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Laissez votre commentaire

"Ajouter votre image"